José Luis ALLUE -2017

deSembre 2017

 

Estimats amics


José Luis ALLUE est un artiste autodidacte né à  Saragosse (Espagne) en 1962

Mot d’hamour : Ce n’est pas sans émotion que ce 16 décembre, je serai à l’inauguration de la première exposition de mon vieil ami José Luis ALLUE, à Barcelone. En même temps que je retrouve la ville que je connais depuis l’âge de huit ans, le païen que je suis va retrouver OBATALA*, tous les dieux de la SANTERIA et je boirai des coups en hommage à la PACHA MAMA qui c’est sûr m’a toujours protégé. Cela peut vous étonner, mais je suis un défenseur pur et dur de l’animisme, à mon sens, seule religion acceptable.

*OBATALA est une divinité de la mythologie YORUBA, qui évoque la sérénité et les bonnes manières. C'est le Dieu qui domine l'Esprit. L'exposition de José Luis ALLUE, composée de peintures et de sculptures ouvre les portes de son monde inspiré, fait des croyances de la mythologie YORUBA. Comme un vieux sage, sous l’arbre à palabres, José Luis nous conte l’histoire des hommes qui depuis la nuit des temps sur les quatre continents emmènent avec eux croyances et traditions, témoins d’une vie intérieure profonde, qu’il nous faut absolument explorer… S’agit il de nomadisme ou de migration ? En tout cas, ce qui est sûr, ces religions dites primitives à tort, véhiculent un respect et une harmonie avec la nature, indispensables.

Mot d’hartiste : "Je n'aime pas donner de pistes qui puissent faciliter la compréhension de mon travail, le  bavardage déforme ce qui n'est rien d'autre que ce que l'on voit : une image ouverte à autant d'interprétations que l'œil peut contempler.  Pour moi, l'Art n'est rien d'autre qu'un jeu, et c'est pour cela que je refuse d'analyser mon travail et de réfléchir sur un lien de cause à effet.".
                                                                                                                                                                                  Texte José Luis Allue et traduction faite par Carmen MARCEL-REY.

 

       Et veiem aviat, gràcies a tots, amics

 Lluis