Art en Marche-Lapalisse

Le 05 mars les élèves de seconde 4 ont visité, à la galerie du CDI, l' exposition intitulée
"Le beau et l'essence du beau", réalisée autour de " l'art brut",
qui rassemblait des oeuvres d'artistes non reconnus, parfois déroutantes, dans leur réalisation
comme dans leur signification.
Luis Marcel, l'un des instigateurs de l'exposition , qui accueillait les élèves et les aidait à en
décrypter les mystères, jouant sur la surprise des jeunes, leur a tout d'abord posé la question : "
qu'est-ce que le beau?", et finalement " qu'est-ce que l'art?
Florilège de leurs réponses, telles qu'ils les ont reformulées après l'exposition :
• L'art est un langage qui suscite nos émotions." Guillaume
• L'art, c'est un moyen de s'exprimer, d'oser, de ressentir et faire ressentir. C'est la liberté." Orane
• "Beau", une notion subjective et imprécise. Chacun s'approprie une conception de la beauté.
Camille
• La notion d'art se résume en trois mots : culture, émotion, liberté." Mayssane
• Créer c'est s'exprimer, et s'exprimer c'est oser." Aurore
• Créer, c'est sortir ce que l'on a dans le ventre. Maxime
Certaines oeuvres les ont tout particulièrement touchés.
Quelques impressions :
• L'oeuvre qui m'a le plus touchée est l'autoportrait d'un schizophrène, Vladimir, noyé dans la
drogue et l'alcool dés l'adolescence, ce qui a entraîné la destruction de ses neurones. Lorsque
son médecin a diagnostiqué la maladie, il s'est persuadé que c'était celui-ci qui l'avait rendu
malade. Son portrait le représente sans visage... Caroline
• L'autoportrait d'un schizophrène ne laisse apparaître aucun trait : pour lui ce n'était pas la peine
puisque les médicaments l'assommaient. Il n'était plus rien. Léa
• "Popy" travaille sur du bois récupéré ; son tableau représente plusieurs couples, dont un de
couleur noire et de couleur blanche. Voici un message d'amour et de paix. Tessa
• "Flatulences" de Chichorro dénonce en trois dimensions la pollution des mers et des océans.
Cindy
Luis Marcel profita de l'occasion pour distiller quelques rappels d'histoire de l'art.
Cours bien retenu, souvenirs identifiés lors d'un contrôle :
Quelques exemples :
• Pauline à propos de Stendhal : " j'arrive à ce point d'émotion où se rencontrent les sensations
célestes données par le Beau et les sentiments passionnés." Cet excès d'émotion s'appelle le
syndrome de Stendhal. Il ne faut pas avoir honte de ressentir des émotions pour une oeuvre car
cela prouve que l'on fait preuve d'humanité.
• Caroline a noté le mot de la fin délivré par Luis Marcel : " La liberté de créer n'est pas innée, il
faut savoir l'acquérir".
Belles leçons..